FANDOM


Darth-sidious

Palpatine est un seigneur Sith et homme Politique issu de l'univers Star Wars.

Il est incarné par Ian McDiarmid dans les deux trilogies Star Wars.

Histoire Modifier

Originaire de la planète Naboo, située dans la Bordure Médiane, Palpatine naît en l'an 82 avant la Bataille de Yavin. Alors qu'il n'est encore qu'un jeune Naboo, le seigneur Sith Dark Plagueis sent la puissance qu'il pourrait avoir s'il était initié au côté obscur de la Force. Il décida d'exploiter celle-ci avant les Jedis en faisant de Palpatine son apprenti Sith. Personne ne connaît le passé de ce dernier car Plagueis efface toutes les archives le concernant et l'emmène avec lui dans un lieu inconnu afin de l'initier aux arts Sith et à la force obscure.

Après de longues années de formation, le désormais nommé Dark Sidious assassine son Maître dans son sommeil, peut-être pour éviter un affrontement direct.

En parallèle de son entraînement Sith, il accomplit son service civique sur Naboo et se lance dans la vie politique. Il accède au poste de sénateur de la petite planète de Naboo et de son secteur. Il se façonne une image de sénateur discret, sympathique et incorruptible ; en réalité, son influence ne cesse de croître en coulisses. Choisissant avec soin ses alliés au Sénat Galactique et jouant sur plusieurs facettes, notamment en conseillant le chancelier Valorum, Palpatine apparaît à certains sénateurs comme un chancelier suprême potentiel. En même temps, le personnage prépare son vaste et complexe plan d'établissement de l'Empire galactique : attirant l'attention, sous son identité de Dark Sidious, d'un membre du directoire de la Fédération du commerce, Nute Gunray, il lui promet des récompenses substantielles s'il suit ses ordres, censés bénéficier à la Fédération. Dans un contexte de crise. Palpatine réussi à convaincre Valorum d'organiser une conférence sur la planète d'Eriadu afin d'étudier les doléances de la Fédération et d'exposer le projet de taxation des voies commerciales, contrepartie de l'acceptation d'une augmentation des contingents de droïdes de combat de la Fédération. Sidious s'arrange pour que les membres du directoire soient assassinés au cours de la réunion, à l'exception notable de Gunray : le pouvoir de ce dernier est assuré, et sa soumission à Sidious acquise. Palpatine en profite pour égratigner Valorum, en déplaçant des fonds occultes volés à la Fédération sur les comptes d'une entreprise gérée par la famille du chancelier ; Valorum est accusé de corruption et devient de plus en plus impopulaire.

Ces préparatifs réussis permettent à Sidious de lancer la première grande étape de son plan : le blocus, par la Fédération du commerce, à l'encontre de sa propre planète d'origine, Naboo. La Fédération entend protester contre la nouvelle taxation, dont Palpatine a été l'un des principaux responsables. L'intention est de susciter un mouvement de sympathie envers Palpatine, tout en décrédibilisant définitivement Valorum qui, ligoté par l'influence des bureaucrates et d'assistants procéduriers, ne peut résoudre la crise dans les temps. Profitant de la corruption généralisée du Sénat Galactique et de la jeunesse de la Reine Amidala, Palpatine manigance afin de faire évincer le Chancelier Valorum, notamment en exposant aux yeux de la Reine les pressions bureaucratiques dont le Chancelier fait l'objet, et de son inaptitude à s'en défaire, et de lui succéder à la chancellerie suprême de la République, la plus haute instance du pouvoir exécutif, ce qui finit par arriver par la demande, sur les suggestions de Palpatine, du vote d'une motion de censure par la Reine Amidala à l'encontre du Chancelier Valorum. Dans le même temps, Sidious envoie son apprenti, Dark Maul, combattre les Jedi protégeant la reine. Naboo parvient à se libérer de la Fédération, ce qui bénéficie au nouveau Chancelier, le plan de Palpatine ne pouvant à long terme que lui profiter, quel que soit son dénouement. S'il a perdu son apprenti, tué par Obi-Wan Kenobi, il a découvert le jeune Anakin Skywalker, qui lui apparaît comme le résultat de l'expérience de Plagueis visant à créer directement la vie ; il décide de surveiller l'évolution du jeune enfant.

Les années suivantes, Palpatine continue à élaborer son plan. Il assure sa réélection grâce à son action contre les pesanteurs bureaucratiques, tout en entretenant en secret les défauts du fonctionnement de la République, afin de provoquer un mécontentement dont il n'apparaît pas publiquement responsable. À travers des programmes comme le Vol vers l'infini, Palpatine se débarrasse discrètement de Jedi puissants. En cachette, Palpatine délègue au Comte Dooku, Jedi déchu qui devient son apprenti Sith, le soin de procéder à la création d'une armée de clones pour défendre la République contre des visées séparatistes qu'il prend en fait soin de créer et d'entretenir pour déclencher la guerre. La gravité de la crise séparatiste, aussi créée par Dooku, lui permet de faire passer des mesures lui octroyant davantage de latitude dans l'exercice de ses fonctions ; la durée de son mandat est allongée. Pourtant, Palpatine apparaît comme un chef charismatique, respectueux des lois républicaines. À la veille du déclenchement de la Guerre des Clones, il se fait voter, grâce à l'appui de Jar Jar Binks, très influençable contrairement à la sénatrice Amidala, les pleins pouvoirs, afin de mettre un terme aux discussions sans fin du Sénat et de renforcer sa position. Sa première décision est la création d'une armée qui défende les intérêts de la République contre les Séparatistes ; c'est en fait Palpatine qui est leur véritable commandant. Le nombre de théâtres d'opération, la difficulté des combats, et le fait que Palpatine contrôle la guerre des deux côtés, rendent possible la mort de nombreux Jedi sans que personne ne puisse soupçonner Palpatine. « Piège à jedi », la Guerre des clones permet aussi à Palpatine de faciliter la période de transition entre République et Empire : la population galactique, terrorisée par l'ampleur du conflit, sera dans un premier temps plus favorable à un régime d'ordre assurant efficacement la cohésion et la sécurité.

Notamment, lorsqu'une gigantesque bête indestructible face aux lasers, le Zilloptosaure, est découverte par Mace Windu et Anakin Skywalker sur Malastare, il leur ordonne de la ramener sur Coruscant pour "l'étudier", y voyant en fait des vaisseaux invulnérables pour son futur empire. Mais la Bête se rebelle et cause d'immenses ravages sur les immeubles de Coruscant. Bien qu'elle paraisse primitive, elle déteste profondément Palpatine. Grâce au soutien des Jedi Aayla Secura et Yoda, le Chancelier contraint ces derniers de tuer la bête du Zillo en l'asphyxiant. Après avoir causé de graves dommages au Sénat Galactique, Palpatine ordonne au professeur Boll de cloner le corps de la bête, laissant à nouveau perplexes les Jedi.

Après plusieurs années de guerre, les soupçons de l'Ordre Jedi se sont précisés concernant la possibilité qu'un Sith contrôle la République depuis l'entourage du chancelier. Certains sénateurs s'inquiètent également de l'ampleur des pouvoirs détenus à présent par leur chancelier (notamment à cause de la création des gouverneurs régionaux, les futurs Moffs) : une Délégation de 2000 d'entre-eux adresse à Palpatine une pétition. Pour atténuer la méfiance des Jedi, Palpatine organise son propre enlèvement par le Général Grievous, sur Coruscant même. L'opération vise également à poursuivre le passage du jeune Skywalker vers le côté obscur de la Force ; Palpatine sacrifie Dooku dans ce but. En imposant Skywalker comme membre du Conseil Jedi, Palpatine accentue les doutes du jeune homme sur les intentions de ses confrères, qui ne lui font pas confiance et lui demandent d'espionner le chancelier. Palpatine fait croire au Jedi que le Conseil veut le renverser pour contrôler le Sénat. Sachant que Skywalker est troublé par des rêves prémonitoires concernant la mort de Padmé, Palpatine lui raconte l'histoire de Dark Plagueis, lui faisant aussi croire qu'il existe des moyens de contrer la mort de sa femme, mais que les Jedi refuseront de les lui enseigner. Il place bientôt le Jedi dans un dilemme, en lui révélant sa véritable nature de Dark Sidious, tout en lui rappelant qu'il est le seul capable de l'aider à "sauver Padmé"...

Anakin, tiraillé, révèle la nouvelle à Mace Windu, qui décide d'arrêter le chancelier et de le forcer de céder ses pouvoirs, la guerre étant sur le point de s'achever. Windu, stressé, ne s'embarque qu'avec 3 Jedi et refuse l'accompagnement d'Anakin. En entrant pour l'arrêter, Saesee Tin remarque que Palpatine s'y attendait. Il n'a pas le temps d'y réfléchir plus qu'il est transpercé par son sabre laser. Son acolyte Agen Kolar est pris de peur, et tombe rapidement. Il ne reste que Windu et Kit Fisto. Fisto a beau s'être mesuré à des adversaires tels le Général Grievous dans sa carrière, il échoue face au Maître des Siths. Sidious finit le combat désarmé à terre, menacé par la lame de Windu. Mimant la faiblesse, se laissant défigurer et apparaissant comme une proie facile, Dark Sidious invoque la pitié de Windu, qui s'apprête à l'exécuter pour détruire une fois pour toutes l'ordre Sith. Anakin s'interpose en arrivant et tranche la main de Windu dans l'impulsivité. Palpatine foudroie ensuite Windu le plus fort possible jusqu'à le tuer en l'éjectant par la fenêtre. Considérant avoir commis une erreur irréparable et quasi-inexcusable des Jedis, Skywalker devient le nouvel apprenti de Palpatine, et prend le nom de Dark Vador. Palpatine lance à plusieurs commandants clones un premier ordre (l'Ordre 66) : les Jedis en mission sont presque tous tués, les Clones retournant leurs armes contre eux ; le Temple Jedi est dévasté par Vador lors de sa première mission. Afin de terminer la guerre et de supprimer les preuves de son implication, Sidious envoie Vador sur Mustafar pour tuer les chefs séparatistes qu'il y a rassemblés. Il convoque ensuite une séance extraordinaire du Sénat durant laquelle il fait état d'un complot fomenté par les Jedi à son encontre et fait réorganiser la République sous forme de l'Empire Galactique. Les Sénateurs, qu'ils soient corrompus, partisans de Palpatine ou bien opposants muselés par la peur, applaudissent le changement sans savoir qu'ils seront finalement évincés. Palpatine s'autoproclame Empereur et ordonne la traque des Jedi, accusés de sédition envers la République et de complot contre le Sénat et la démocratie. Rien ni personne ne peut alors arrêter le Seigneur Noir des Sith.

Débarrassé des Jedi, Palpatine est désormais le maître de la galaxie. Dans les semaines suivant l'instauration de l'Ordre nouveau, l'Empereur purge et réforme diverses administrations tout en nommant ses partisans aux postes militaires. Lors du lancement de l'Ordre 66, certains commandants clones et légions ont refusé l'Ordre, laissant partir leurs Généraux. L'empereur les fait exécuter, ainsi que tous les Clone troopers, même ceux ayant obéi à l'ordre. Ils sont remplacés par 2 millions de soldats engagés secrètement, les Stormtroopers, plus obéissants encore. Durant son règne d'une vingtaine d'années, ils poursuivent les rebelles, notamment des clone troopers rebellés, à travers la galaxie et traquent les Jedi survivants. Palpatine met progressivement en place une politique d'exclusion des espèces non-humaines (bien qu'il nomme à certains postes des non-humains méritants, par exemple le Grand amiral Thrawn), qui ne laisse également qu'une maigre place aux femmes. L'instauration des Moffs, successeurs des gouverneurs régionaux de la Guerre des clones, disposant de pouvoirs considérables, lui permet de renforcer sa mainmise dans les secteurs les plus éloignés. Parmi eux se trouvent des partisans tels que Tarkin, à qui il confie le projet « Étoile noire ». Outre la peur, le régime s'appuie sur une propagande importante et sur de grands réseaux d'espionnage et de renseignement. Palpatine n'hésite pas également à utiliser à son avantage des organisations criminelles comme le Soleil noir pour parvenir à ses fins.

L'apprenti de Palpatine, Dark Vador, sert fidèlement son maître. En tant que bras droit de l'Empereur et Commandeur Suprême de la Flotte, Vador dispose de pouvoirs pratiquement aussi importants que ceux de Palpatine et n'hésite d'ailleurs pas à rappeler à ses subordonnés qu'ils sont aux ordres d'un seul et même homme et que toute trahison serait gravement sanctionnée. Palpatine ordonne aussi à Vador de chercher et traquer les Jedi et clones ayant survécu à l'Ordre 66. L'Empereur Sith profite de son pouvoir et de son emprise sur la Galaxie pour construire des armes surpuissantes comme l'Étoile Noire, supervisé par le Moff Tarkin.

Décidant de détruire une fois pour toute l'Alliance visant à restaurer la République, Palpatine met en place un plan. Il veut attirer les rebelles près de sa nouvelle Étoile de la mort, présentée comme incomplète et vulnérable, alors qu'elle est opérationnelle, et les annihiler en utilisant d'une part le superlaser de la station, et d'autre part une importante flotte de star destroyers réunis en secret pour prendre en tenaille les vaisseaux rebelles et les empêcher de fuir. Durant une opération rebelle sur la lune d'Endor, auprès de laquelle se tient l'Étoile de la mort, Luke Skywalker décide de se présenter à l'Empereur afin d'essayer de convertir son père, Dark Vador, pour terrasser l'Empereur. Après avoir vainement tenté de rallier Luke Skywalker à sa cause, Palpatine décide de tuer le dernier des Jedi. Dark Vador, ne pouvant supporter de voir son fils souffrir devant ses yeux, s'empare alors de Palpatine, rendu vulnérable par sa fixation sur Skywalker, et le jette dans le vide. Il périt alors dans une importante explosion de la Force. Fier de lui, Dark Vador n'est plus le seigneur Sith, mais Anakin Skywalker. Il agonise alors après avoir beaucoup souffert à la foudre de Force de l'Empereur pour le tuer. Il rejoint les esprits Jedi, qu'il avait tués auparavant.

Six ans plus tard, Palpatine refait surface : il a survécu grâce à l'utilisation du clonage. Après un an d'actions, Dark Sidious, alors réincarné dans l'un de ses clones, finit par mourir définitivement lorsque les Stormtroopers sont éliminés sur la planète Byss, ainsi que son canon galactique qui lui permettait de détruire des planètes entières, n'importe où dans la galaxie et sans bouger. Palpatine trouve en effet la mort alors qu'il tentait de s'emparer du corps du fils de Leia Organa et Han Solo.


PersonnalitéModifier

Grand manipulateur, Palpatine n'hésite pas à tromper, trahir et se servir de tous ceux susceptibles de le servir au mieux. Ainsi, il n'eut aucun scrupule à faire éliminer son propre apprenti, le Comte Dooku alias Dark Tyranus par Anakin à bord de la Main Invisible, afin de s'assurer que ce dernier devienne plus tard son nouvel apprenti.

Palpatine a le don de s'adapter à toute situation et à la retourner en sa faveur. Par exemple, lorsque son nouvel apprenti Dark Vador est vaincu et mutilé par son ancien maître sur Mustafar, Palpatine est déçu de constater que Vador ne sera plus jamais que l'ombre de lui-même et que sa puissance s'en trouve diminuée. Il trouve cependant le moyen de retourner cette situation en sa faveur en faisant fabriquer à Vador une armure respiratoire d'aspect effrayant alors que la technologie permettait de le soigner sans avoir recours à cet artifice. Cette armure est aussi un moyen de pression car elle "torture" Vador tout en le maintenant en vie. Il venait ainsi de priver son apprenti de la plupart de ses facultés mais acquit un symbole de peur pour  l'Empire.

Cependant, malgré son intelligence, son charisme et sa puissante maîtrise de la Force, l'Empereur n'est pas sans défauts et c'est sans doute sa trop grande confiance en lui et en ses pouvoirs qui causa sa perte sur l'Étoile de la Mort.


ApparenceModifier

Lorsqu'il était sénateur, Palpatine possédait une chevelure châtain clair et un regard assuré. Plus d'une dizaine d'années plus tard, alors qu'il est Chancelier Suprême, ses cheveux courts virent au blanc. Après sa confrontation avec Mace Windu, il cesse de dissimuler grâce à l'alchimie Sith sa véritable apparence, avec un visage quasiment zombifié et des yeux jaunes flamboyants. Cette apparence est due à son utilisation du côté Obscur de la Force, qui a le don de modifier physiquement ses utilisateurs. Vers la fin de sa vie, Palpatine utilise une canne pour se déplacer bien que, comme Yoda, il n'en ait pas vraiment besoin.

Dans la série animé "The Clone Wars" le chancelier Palpatine est blond, a les cheveux coiffés en arrière.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .